Tronche de vie (1998)


« Tronches de vie »

 

D’après Gérard Darier, Philippe Minyana, Caroline Palius, Frédéric H. Fajardie, Jean-Michel Ribes, Gildas Bourdet, Roland Topor, Ethan Cohen

Mis en scène par Jean-Louis Vellaud

Costumes : Giliane Herisson et Monique Rouquette

Habillage de la salle : Sarah Tricoire

Lumière : Paco Galãn

Affiche : Sandrine Guillambert

 Avec : Christian Boure, Ingrid Buchard, Fany Chamonin, Nello Cossutta, Sandrine Guillambert, Géraldine Hardy, Jean-Claude Jumain, Monique Rouquette

 
 

 

Tronches de vie est un spectacle qui rassemble plusieurs auteurs contemporains : Gérard Dardier, Philippe Minyana, Caroline Palius, dans un esprit Café-Théâtre.

Les personnages sont souvent pris dans des situations limites, des situations de rupture.

Parfois la rupture consommée… en cours de digestion.

Ils sont à des moments forts de leurs vies, devant au derrière des portes, à des tournants, au bord du vide.

En pleine vitesse ils dérapent, ils se débattent, explosent les cadres.

Parfois ils nous laissent respirer, ils se souviennent.

Ils n’ont pas renoncé à la révolte, même si le lieu de leurs coups de gueules, de leurs coups d’éclats, est parfois étroit, dérisoire.

Leur vie, ils nous la montrent, ils nous en parlent… Ce sont des « Tronches ».

 

 

Textes :

« L’armoire » : Gérard Darier.

« La taule » : Gérard Darier.

« Le banc » : Gérard Darier.

« Le cocu » : Gérard Darier.

« Les dessous de la voisine du dessus » : Frédéric Fajardie.

« Paris me fait du bien » : Gérard Darier.

« Monologue 1 » : Jean-Michel Ribes.

« Ambiance club » : Gildas Bourdet.

« La femme de l’artiste » : Caroline Paliulis.

« Bataille intime » : Roland Topor.

« Les cigarettes comme on aime » : Gérard Darier.

« La ronflette » : Gérard Darier.

« Strictement entre nous » : Ethan Cohen.